1
min read
A- A+
read
Forum mondial des fonds souverains à Bakou

Le Forum international des fonds souverains (IFSWF) a tenu sa 14ème réunion annuelle à Bakou (Azerbaïdjan) . Les sujets abordés comprenaient la hausse de l'inflation, la démondialisation, les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) et la numérisation du processus d'investissement et du paysage financier.

Le FONSIS qui a rejoint l’IFSWF en 2019, a participé à cet événement organisé par le State Oil Fund of Republic of Azerbaïdjan (SOFAZ), le Fonds pétrolier d'État de la République d'Azerbaïdjan. Son Directeur général, Papa Demba Diallo qui a participé au panel « Les clés du succès à long terme du Fonds souverain dans un environnement en profonde mutation », de dire tout son plaisir de se retrouver 3 ans après Juneau et d'échanger sur les perspectives économiques et les défis auxquels les fonds souverains sont confrontés. 
« Il s'agissait également une occasion pour les fonds souverains africains de donner un aperçu sur les opportunités offertes aux investisseurs cherchant à tirer parti des marchés en plein essor des pays africains au cours des 40 prochaines années », a rajouté le Directeur général du FONSIS. « En tant que partenaire d'ancrage et investisseur, le FONSIS vous accueille au Sénégal et vous assiste pour votre installation au Sénégal », rassure Papa Demba Diallo.
La réunion annuelle de l'IFSWF rassemble les membres et les dirigeants financiers pour discuter des principaux problèmes mondiaux affectant les investisseurs.
 
COFIDES accueillera la réunion annuelle de 2023 à Madrid. Cette année, les membres de l'IFSWF ont voté pour que l'Oman Investment Authority accueille la réunion annuelle de 2024 à Mascate.
Depuis la dernière réunion tenue à Juneau, le Forum international des fonds souverains a accueilli cinq membres à part entière : COFIDES d'Espagne, le Fonds Gabonais d'Investissements Stratégiques, la Mubadala Investment Company d'Abu Dhabi, l'Indonesian Investment Authority (INA) et le Sovereign Fund of Egypt.  
Six nouveaux membres associés ont également été admis. Il s’agit de l'Armenian National Interests Fund, l’Ethiopian Investment Holdings, le Fonds Souverain de Djibouti, Malta Government Investments, la Mauritius Investment Corporation et le Natural Resource Fund of Guyana.