Aller au contenu principal

Impacts

Le FONSIS réalise des investissements en tenant compte de leurs impacts sur les populations et l’environnement.

Les activités du FONSIS visent à renforcer structurellement des secteurs.

Les différents investissements menés par le FONSIS depuis sa mise en place ont permis de contribuer à des objectifs visés par le Plan Sénégal Emergent.

  • Souveraineté alimentaire, sanitaire, énergétique,
  • Equité territoriale,
  • Diminution du déficit de la balance commerciale,
  • Attraction d’investisseurs,
  • Développement de l’investissement en capital,
  • Dérisquage de certains types de projets,
  • Préservation des intérêts de l’Etat et du secteur privé local,
  • Diminution de l’empreinte carbone,
  • Pertinence des fonds de développement souverains africains.


Les investissements ont permis la création de milliers d’emplois directs et le développement du tissu économique local, avec le développement ou le renforcement de chaînes de valeur (bénéfices pour les fournisseurs, les distributeurs et les clients).

Le FONSIS contribue au développement de l’écosystème de l’investissement en capital au Sénégal. Les fonds mis en place ont financé des dizaines de PME sénégalaises dans différents secteurs.
L’activité permet de mobiliser des capitaux et renforcer la disponibilité de de solutions de financement pour les PME. Outre les fonds, d’autres véhicules sont développés, à l’image de Kajom Capital.

Kajom Capital est un véhicule d’investissement qui a comme mission de financer l’accès à la propriété par le mécanisme de la location-vente.
C’est une offre de financement complémentaire aux prêts hypothécaires grâce à une approche inclusive et un impact direct. Avec Kajom Capital, les travailleurs des secteurs formel et informel pourront acquérir un logement avec facilité. Une partie des logements proposés contribuera à la réalisation du programme 100 000 logements.

Le FONSIS accompagne l’industrialisation du secteur. Les investissements réalisés ont contribué à l’accélération de l’industrie de transformation des céréales locales. Le FONSIS a financé les opérations de modernisation de plusieurs PME en ce sens. Ces transactions contribuent à valoriser les produits locaux et à renforcer la consommation locale, par la même diminuer les importations.

Un fonds de financement a été mis en place pour investir dans les entreprises de services agricoles dans le Nord du Sénégal : le Fonds PME  Agri. Le premier investissement a permis la mise en place d’une usine de transformation du riz, DB Foods qui a produit dès sa première année 1.000 tonnes de riz en fédérant des centaines de producteurs.

C’est en 2015, que le premier investissement du FONSIS devenait opérationnel. Le Centre d’Imagerie médicale POLIMED, logé dans l’enceinte de l’hôpital de Mbour démarrait ses activités. En moyenne plus de 20.000 actes sont réalisés chaque année. Les patients y bénéficient d’un service de proximité de POLIMED, avec un impact positif sur la santé de l’enfant et de la mère. Mbour est une ville carrefour entre plusieurs régions, ce qui permet de contribuer au rééquilibrage géographique de la distribution des services de santé et de fournir des services de standards internationaux au tarif du service public (échographie, radiologie, scanner et endoscopie, hystérosalpingographie, hystéroscopie, échographie obstétricale). Le FONSIS œuvre aussi en collaboration avec le ministère en charge de la Santé pour la livraison d’établissements de santé clés en mains (centre d’imagerie, hôpitaux) et le développement d’une industrie pharmaceutique. Cet enjeu est hautement stratégique ; en effet, en 2019, le Sénégal importait 80 à 85% des médicaments utilisés. Parenterus, une transaction du FONSIS réalisée avec des acteurs privés de la pharmacie, permet de produire localement des solutés massifs, communément appelés perfusions afin de sécuriser l’approvisionnement du plateau médical. Le FONSIS a également investi dans la production locale de médicaments avec la société MediS dont il a piloté la restructuration.

Le FONSIS investit dans des énergies plus propres. Ainsi, plusieurs centrales solaires ont été construites, avec l’accord des populations locales. Celles-ci en plus d’avoir des opportunités d’emplois, sont accompagnées par des actions d’amélioration de leur système de culture agricole, la mise en place de fonds d’accompagnement pour développer de nouvelles activités génératrices de revenus et également par des actions RSE.

Les investissements du FONSIS permettent de renforcer la diversification du mix énergétique du Sénégal pour une énergie plus propre et moins coûteuse, favorisant le développement d’activités des entreprises. Les centrales solaires mises en place permettent de couvrir le besoin de plus de 900 000 personnes. L’impact écologique est de plus de 100.000 tonnes / an de CO2 non rejetées dans l’atmosphère.

L’exploitation du gaz ouvre des perspectives pour Réseau Gazier du Sénégal, transaction du FONSIS réalisée avec deux acteurs majeurs de l’énergie au Sénégal : Petrosen et Senelec. RGS est en charge de la construction du pipeline de gaz qui permettra outre les usages domestiques et professionnels, de permettre la transition des centrales de fioul à une énergie plus propre et plus respectueuse de l’environnement. Cette énergie également moins couteuse permettra de développer des industries plus solides. Le gaz aura également des applications dérivées pour certains secteurs comme l’agrobusiness avec la fabrication d’engrais. Cela pourra contribuer à renforcer la qualité de la production agricole avec des rendements plus élevés.

Concernant l’eau, SEN’EAU, société constituée avec Suez, assure la distribution de l’eau dans les zones urbaines. Depuis le démarrage de ses activités, SEN’EAU a renforcé la disponibilité de l’eau avec la mise en œuvre de plusieurs usines et forages, tout en assurant une amélioration du service client.

SEN’EAU assure une supervision totale et en temps réel de la chaîne de distribution afin d’assurer une meilleure disponibilité de l’eau aux populations et aux industries locales, ainsi que des retours de service plus courts en cas d’interruption. Les clients peuvent suivre leur consommation, recevoir et payer leurs factures en ligne.

Le FONSIS a créé avec son partenaire Méridiam la société Dakar Mobilité en charge de la gestion du Bus Rapid Transit (BRT). D’un montant global de 300 milliards de FCFA, la mise en œuvre des 121 bus électriques du BRT en 2023 permettra de réduire la pollution liée au transport de 59.000 tonnes de CO2 / an. Le BRT contribuera à renforcer la mobilité urbaine entre plusieurs communes et à réduire le temps de parcours de 95 min à 45 min en moyenne. Le BRT fait partie d’un plan de transformation du système de transport urbain de Dakar, qui concentre près d'un quart de la population sur moins de 0,3% du pays.

Français