Le FONSIS réalise des investissements en tenant compte de leur impact sur les populations et l’environnement. Les investissements du Fonds souverain visent à créer des champions nationaux, substituer une production nationale aux importations afin de consolider la souveraineté nationale sur les secteurs clés, tout en préservant le capital environnement du pays.

Les réalisations ont permis la création de milliers d’emplois directs et le développement du tissu économique local, avec le développement ou le renforcement de chaînes de valeur (bénéfices pour les fournisseurs, les distributeurs et les clients). Les investissements réalisés à fin 2019 permettent de projeter plus de 36 000 emplois pour les 10 prochaines années.

Renforcer l’autonomie nationale dans les différents secteurs d’investissements, catalyser les investissements pour une participation active du secteur privé, rechercher le meilleur coût final pour les populations sont des points communs à tous les investissements du FONSIS. Les illustrations sectorielles suivantes  en sont des exemples.

  • Santé & Pharma |

C’est en 2015, que le premier investissement du FONSIS devenait opérationnel. Le Centre d’Imagerie médicale POLIMED, logé dans l’enceinte de l’hôpital de Mbour démarrait ses activités axées autour des spécialités suivantes : échographie, radiologie, scanner et endoscopie, hystérosalpingographie, hystéroscopie, échographie obstétricale. En 5 ans, plus de 100 000 patients ont pu bénéficier du service de proximité de POLIMED, avec un impact positif sur la santé de l’enfant et de la mère. Mbour est une ville carrefour entre plusieurs régions, ce qui permet de contribuer au rééquilibrage géographique de la distribution des services de santé et de fournir des services de standards internationaux au tarif du service public.

Le FONSIS œuvre aussi en collaboration avec le ministère en charge de la Santé pour la livraison d’établissements de santé clés en mains (centre d’imagerie, hôpitaux) et le développement d’une industrie pharmaceutique. Cet enjeu est hautement stratégique ; en effet, en 2019, le Sénégal importait 80 à 85% des médicaments utilisés. Parenterus, une transaction du FONSIS réalisée avec des acteurs privés de la pharmacie, permet de produire localement des solutés massifs, communément appelés perfusions avec un objectif de 12 millions de flacons/an. Cela permet de sécuriser l’approvisionnement du plateau médical.

Le FONSIS s’investit également dans des projets de renforcement du tissu pharmaceutique en vue de la production locale de médicaments. Le développement du secteur Santé & Pharma contribue au relèvement du plateau technique médical et au développement d’une industrie pharmaceutique compétitive, tout en contribuant également à enrayer le phénomène de trafic illégal de faux médicaments. La santé des populations est ainsi à même d’être mieux préservée, permettant de garantir à l’économie des forces de travail. La crise de la COVID-19 a révélé la sensibilité de la maîtrise de ce secteur et les conséquences dévastatrices liées à sa perturbation.

  • Agrobusiness |

Le FONSIS accompagne l’industrialisation du secteur. Les investissements réalisés ont contribué à l’accélération de l’industrie de transformation des céréales locales. Le FONSIS a financé les opérations de modernisation de plusieurs PME en ce sens. Ces transactions contribuent à valoriser les produits locaux et à renforcer la consommation locale, par la même la diminution des importations alimentaires. Un fonds de financement a été mis en place pour investir dans les entreprises de services agricoles dans le Nord du Sénégal : le Fonds PME Nord Agri. Le premier investissement a permis la mise en place d’une usine de transformation du riz, DB Foods.

DB Foods a produit près de 1000T sa première année et a pu constituer une véritable chaîne de valeur autour de son activité grâce à un réseau de plus de 200 producteurs auxquels des débouchés sont ainsi assurés, ainsi que plus de 500 emplois journaliers et autant en emplois indirects pour les populations locales. Cette production a couvert les besoins en riz de 12 500 personnes au vu de la consommation moyenne de 80 kg/an / personne. L’usine fait de la mise en sac pour d’autres producteurs locaux, permettant ainsi à des producteurs de bénéficier d’un packaging modernisé.

  • Energie & Eau |

Le FONSIS investit dans des énergies plus propres. Ainsi, plusieurs centrales solaires ont été construites, avec l’accord des populations locales. Celles-ci en plus d’avoir des opportunités d’emplois, sont accompagnées par des actions d’amélioration de leur système de culture agricole, la mise en place de fonds d’accompagnement pour développer de nouvelles activités génératrices de revenus et également par des actions RSE.

Les investissements du FONSIS permettent de renforcer la diversification du mix énergétique du Sénégal qui vise selon le PSE à être à 30% en 2035. La diversification du mix permet de bénéficier d’une énergie plus propre et moins coûteuse, favorisant le développement d’activités des entreprises. Les centrales solaires mises en place permettent de couvrir le besoin de plus de 900 000 foyers. L’impact écologique est de 314 tonnes de carbone non rejetés dans l’atmosphère.

L’exploitation du gaz ouvre des perspectives pour Réseau Gazier du Sénégal, transaction du FONSIS réalisée avec deux acteurs majeurs de l’énergie au Sénégal : Petrosen et Senelec. RGS est en charge de la construction du pipeline de gaz qui permettra outre les usages domestiques et professionnels, de permettre la transition des centrales de fioul à une énergie plus propre et plus respectueuse de l’environnement. Cette énergie également moins couteuse permettra de développer des industries plus solides. Le gaz aura également des applications dérivées pour certains secteurs comme l’agrobusiness avec la fabrication d’engrais. Cela pourra contribuer à renforcer la qualité de la production agricole avec des rendements plus élevés.

Français